Communiqué


Inauguration à Lyon du premier imageur hybride IRM-TEP de France

Les partenaires de l’Equipement d’Excellence LILI et l’Institut CESAME -Cerveau et Santé Mentale- inaugurent le premier imageur hybride IRM-TEP le 8 avril 2016 à 11h en présence de nombreuses personnalités du monde hospitalier et de la recherche.



Cet équipement, conçu par Siemens, est situé au CERMEP, au cœur du Groupement Hospitalier Est de Lyon. Il ouvre la voie vers une imagerie anatomique et fonctionnelle simultanée du corps humain grâce à la combinaison innovante de deux technologies complémentaires : l’IRM et la TEP. Cet instrument de pointe offre aux scientifiques et aux médecins un nouvel outil pour la compréhension des mécanismes du vivant et des pathologies : les maladies neurodégénératives, psychiatriques, cardio-vasculaires et les cancers.

L’imagerie médicale a permis de révolutionner la médecine, et ses évolutions actuelles constituent un enjeu majeur pour l’avancée de la recherche scientifique. L’imageur hybride IRM-TEP constitue une combinaison de deux techniques d’imagerie, l’une structurelle et fonctionnelle, l’IRM (imagerie par résonance magnétique), et l’autre purement fonctionnelle, la TEP (tomographie par émission de positons). Ces deux modalités sont complémentaires, car l’IRM offre un très bon contraste, notamment sur l’anatomie des tissus mous comme le cerveau, mais également d’autres informations « d’activité » comme la consommation d’oxygène, l’effet des médicaments sur la transmission nerveuse, etc. La TEP, quant à elle, fournit une excellente sensibilité et une grande précision des mécanismes d’action neuro-chimique au niveau moléculaire. Ainsi, l’acquisition simultanée de données de ces deux modalités d’imagerie est révolutionnaire lorsque l’on cherche à comprendre la physiologie sous tous ses aspects  

Une trentaine de projets de recherche sont déjà programmés sur cette plateforme. Ils visent à améliorer le diagnostic de certaines maladies et favoriser ainsi des solutions thérapeutiques pertinentes au bénéfice des patients. Cet équipement permet des recherches dans différentes spécialités médicales telles que l’oncologie, la cardiologie, la néphrologie, la neurologie, la psychiatrie… Une étude est par exemple en cours sur les mécanismes d’action de la stimulation électrique cérébrale transcranienne permettant d’optimiser de nouvelles thérapies dans la schizophrénie. Un autre projet est engagé sur l’étude du métabolisme oxydatif rénal afin de mieux comprendre l’effet des régimes alimentaires gras chez les patients diabétiques. Dans ces deux projets, grâce à cette nouvelle imagerie hybride, les chercheurs vont pouvoir observer simultanément la dynamique d’un mécanisme chimique et d’un mécanisme vasculaire.

Cette opération est le fruit de la complémentarité de deux projets collaboratifs lyonnais financés par le programme d’investissement d’avenir :

  • L’Equipex LILI, pour l’achat de l’équipement d’excellence IRM-TEP hybride (4 M€)
  • L’Institut CESAME pour le fonctionnement (1,1M€ d’investissement et de personnel).

L’obtention de ces financements résulte de l’excellence des acteurs de la recherche méthodologique, fondamentale et clinique lyonnaise dans les sciences du vivant et de la santé.

Ces projets ont été rendus possibles grâce à la coopération entre plusieurs équipes académiques (Université Claude Bernard Lyon 1, CNRS, INSERM, INSA Lyon), avec le soutien des Hospices Civils de Lyon, de la Fondation Neurodis, du GIE CERMEP et le partenariat industriel de la société Siemens Healthcare S.A.S. Cet équipement de pointe vient compléter l’offre du CERMEP, plateforme de recherche en imagerie du vivant ouverte largement aux communautés scientifiques, médicales et industrielles.

Publié le 7 avril 2016 Mis à jour le 10 mai 2016