Projets de recherche impliquant le CUMG

SOins PRimaires en AURA pour la COVID-19 : SOPRAC  


Le projet SOPRAC repose sur la constitution d’un système de surveillance épidémiologique de la COVID-19 à partir d’un réseau de structures de soins primaires réparties sur l’ensemble du territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes, incluant des maisons de santé pluriprofessionnelles et des cabinets médicaux. Son objectif principal est d’estimer l’incidence régionale des cas suspects et confirmés de COVID-19 et de décrire leurs caractéristiques cliniques. Le projet s’appuie sur l’implantation d’un questionnaire « COVID-19 » dans les systèmes d’information des structures de soins participantes, permettant un recueil standardisé intégré aux pratiques des professionnels de santé. Il est financé par un programme hospitalier de recherche clinique régional et fait l’objet d’un partenariat du CUMG avec les DMG des universités de Clermont Auvergne, Grenoble Alpes et Saint-Étienne, la Fédération des maisons de santé en Auvergne et en Rhône-Alpes (FemasAURA), le Pôle de santé publique des Hospices Civils de Lyon et le laboratoire HESPER.


Utilisation éventuelle de l'hydroxychloroquine dans le traitement de la COVID-19 : Enquête chez les médecins généralistes


Ce travail de thèse se propose de recueillir et d’analyser les choix de prescription d’hydroxychloroquine des médecins généralistes maîtres de stage des universités dans le traitement de la COVID-19, ainsi que l’évolution de ces choix en fonction des résultats prochains de l’étude DISCOVERY.
L’objectif principal est d’évaluer les taux de prescription de l’hydroxychloroquine par les médecins généralistes, dans diverses situations cliniques.
L’objectif secondaire est d’identifier les paramètres liés à la maladie ou au prescripteur qui sont susceptibles d’influencer la prise de décision thérapeutique.
Il s’agit d’une enquête de pratiques menée par questionnaire en ligne, en Auvergne-Rhône-Alpes, en avril 2020.


  • Dates
    Paru le 6 avril 2020, Mis à jour le 30 avril 2020