Projet Marti : facilitateur de la prise en charge des patients allophones aux urgences

un outil numérique d’aide pour les familles qui ne parlent pas français aux urgences pédiatriques

" Le projet avait remporté le prix Santé du Hacking Health Lyon en 2018. On le doit à Quentin Paulik et Iliès Haddou, internes aux Hospices Civils de Lyon. Tous deux avaient remarqué la complexité à prendre en charge un patient non francophone durant leurs stages aux urgences de l’hôpital Edouard Herriot et de l’hôpital Femme Mère Enfant.

Ils ont alors imaginé une application pour que tous les patients puissent décrire leurs symptômes auprès des professionnels de santé. Il faut entre 5 et 15 minutes pour remplir ce questionnaire. Utile pour les familles qui ne parlent pas français, mais aussi pour les patients sourds/malentendants et/ou muets, et surtout pour le médecin qui y voit plus clair au moment de la prise en charge. Les premiers retours ont été positifs.

Le concept a été développé avec les équipes médicales et soignantes des urgences pédiatriques de l’hôpital Femme Mère Enfant, et la direction du Groupement Hospitalier Est. Le projet a pu bénéficier de l’expertise scientifique de chercheures en linguistique et analyse interactionnelle du laboratoire Icar1, et du soutien de la faculté de médecine Lyon-Est

Le projet Marti a connu une première phase d’expérimentation aux urgences pédiatriques de l’hôpital Femme Mère Enfant de Lyon, du 26 mai au 4 juin 2021. Grâce à une tablette tactile qui héberge 480 pictogrammes et une multitude de langues (12 langues), vingt-trois parents ont répondu au questionnaire médical sur tablette pendant leur temps d’attente avant leur prise en charge par le médecin. « Les premiers retours ont été positifs, les familles ont été contentes de pouvoir communiquer dans leur langue et les médecins ont trouvé l'outil utile », soutient Q. Paulik. Et des pistes d’amélioration ont pu être dégagées.

Depuis le 12 août, les équipes médicales et paramédicales utilisent en autonomie la deuxième version du logiciel.

Ces pictogrammes sont des images illustrant le plus simplement possible les questions écrites pour contourner la barrière de la langue, notamment en cas d’illetrisme.  Ils ont été conçus spécialement pour l’application : toux, vomissements, diarrhée, douleurs, malaise, brûlure…

Soutenu financièrement par Pulsalys2, le projet Marti prévoit un développement national qui étendrait l’outil aux différents services d’urgences pédiatriques en France, ainsi qu’une version adaptée aux urgences générales avec les questions/réponses, pictogrammes et traductions appropriés. Et même une application smartphone pour les équipes du SAMU/SMUR et des pompiers ainsi qu'en B2C pour permettre aux voyageurs français de s’exprimer à l’étranger en cas d’urgence médicale."

Cette actualité s’appuie sur les articles déjà parus dans :

https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/lyon_69123/lyon-une-application-pour-aider-les-familles-qui-ne-parlent-francais-aux-urgences-pediatriques_45771259.html/amp

https://www.chu-lyon.fr/projet-marti-prise-en-charge-multilingue-aux-urgences

Publié le 9 décembre 2021 Mis à jour le 13 décembre 2021