Enseignement par les pairs - ED MPR

Des groupes d’étudiants volontaires ont eu pour mission de réaliser 3 études dirigées (ED) en médecine physique et de réadaptation (MPR).

L’enseignement par les pairs a été renouvelé cette année par des étudiants de 5ème année (DFASM2). Cette approche pédagogique permet à l'apprenant de reconsidérer son rapport au savoir pour envisager la formation de manière « active ». L’idée est née d’une longue tradition collaborative entre étudiants et enseignants (IPE2) à la faculté de médecine Lyon EST.



Piloté par Mr le Doyen, le Pr G. Rode, et accompagné du Pr Sophie Jacquin-Courtois, du  Dr Vuillerot et L. Christophe, des groupes d’étudiants volontaires ont eu pour mission de réaliser 3 études dirigées (ED) en médecine physique et de réadaptation. Ces derniers ont mené les EDs de bout en bout, du support de cours, au cours en présentiel, en s’appuyant sur une approche pédagogique interactive avec leurs pairs.
 
Chaque salle comptait 1 enseignant et 2 étudiants-profs. Les diaporamas avaient été au préalable relus et validés par les enseignants. Une répétition générale avec tous les acteurs, enseignants et étudiants-profs, avait eu lieu la veille dans une des salles Learning Labs du bâtiment Cier.
Le cours réalisé par les étudiants-profs, commençait par un rappel des connaissances essentielles dont ces derniers maitrisaient avec expertise le contenu. Puis, dans un deuxième temps, un cas clinique était présenté. Les étudiants devaient alors constituer des petits groupes (6 à 8 personnes) et apporter une réponse collégiale. Les débats, parfois animés au sein des groupes, ont permis l’émergence d’une compréhension plus exhaustive chez les étudiants.

Enfin, après chaque cas clinique traité, un groupe était invité à restituer son expérience devant les autres étudiants.
80% du temps de parole a été occupé par les étudiants. Les enseignants ont trouvé le travail de qualité tant dans les supports que dans l’approche pédagogique des étudiants-profs.

Une approche pédagogique à rééditer selon les étudiants.


Publié le 19 juin 2019